Je recherche un bien immobilier

Zone géographique
Type de bien
 
 

Financer son logement neuf en VEFA

Vous souhaitez acheter votre logement neuf en VEFA, (Vente en Etat Futur d’Achèvement) ? Voici ce qu’il faut savoir sur son financement. 

Financer son logement neuf en VEFA

Vous avez repéré un appartement chez un promoteur immobilier, avez signé avec ce dernier le contrat de réservation et cherchez désormais un financement pour acquérir le logement.

1) Obtenir un prêt immobilier

La grande majorité des acquéreurs finance ses achats via un crédit immobilier contracté auprès d’une banque.

Pour l’obtenir, vous devez donc monter un dossier montrant à votre banquier la fiabilité de votre projet.

Vous fournissez les documents se rapportant à votre situation financière pour évaluer votre capacité d’emprunt (justificatifs de revenus, de charges, apport personnel, relevés bancaires, etc.) mais également le contrat de réservation du logement.

Ce dernier permet entre autres de présenter les caractéristiques du logement, son prix, la date prévisionnelle de signature chez le notaire et les modalités de paiement.

2) Négociez votre prêt

Afin d’obtenir un prêt immobilier le plus avantageux pour vous, il faut évidemment le négocier.

Pour cela, vous devez :

  • Définir le montant de la mensualité (en fonction de votre capacité, de la durée)
  • Négocier le taux d’intérêt et choisir entre un taux variable ou fixe
  • Choisir le niveau d’assurance souhaité (assurance décès, invalidité, perte d’emploi…)
  • Votre banquier définira les garanties demandées (hypothèque, cautionnement…)

3) Paiement échelonné aux différentes étapes

Une fois le financement obtenu, vous pouvez signer l’acte authentique chez le notaire et entamer le paiement du bien.

A noter, le règlement d’un logement en VEFA est échelonné. C’est-à-dire que le paiement se fait en plusieurs fois, au fur et à mesure de l’avancement des travaux.

Cet échelonnement est encadré par la loi ; les appels de fonds se font à différentes étapes bien définies et ne doivent pas dépasser les montants suivants :

  • Vous payez 35% à l’achèvement des fondations
  • 70% à la mise hors d’eau (toitures)
  • 95% à l’achèvement de la construction
  • 100% à la livraison et remise des clés

Votre banque débloque à chaque appel de fonds le montant appelé par le promoteur (le promoteur devant justifier de l’état d’avancement des travaux effectués, au moyen d’une attestation établie par le maître d’œuvre du programme)

4) Remboursement du prêt

Généralement, trois options vous sont proposées pour rembourser votre prêt immobilier :

  • Commencer à rembourser votre prêt immobilier, la mensualité comprenant l’amortissement du capital, les intérêts et les assurances (au prorata des montants débloqués) dès la signature de l’acte notarié, avant la livraison et remise des clés.
  • Ne payer que les intérêts « intercalaires » de l’emprunt et l’assurance (au prorata des montants débloqués) durant la durée des travaux. Vous commencez à rembourser votre prêt uniquement à compter de la date de remise des clés. 
  • Demander un différé total, vous ne payez que l’assurance de votre prêt immobilier, et ne remboursez votre prêt qu’à compter de la date de remise des clés. La mensualité sera plus élevée car elle comprendra le coût des intérêts intercalaires que vous auriez dû régler pendant la phase des travaux.

La première solution permet de rembourser son prêt sans attendre, dès la signature de l’acte.

Les deux autres options sont privilégiées si, pendant la période des travaux, vous devez payer en parallèle un loyer ou un autre remboursement de prêt.

Différentes solutions permettent donc de s’adapter à votre situation selon vos capacités de remboursement et votre situation (locataire ou propriétaire d’un autre logement).

Retour

Choisissez votre localisation