Je recherche un bien immobilier

Zone géographique
Type de bien
 
 

Nos conseils pour bien réussir l’achat de son appartement neuf

Vous comptez acheter un appartement neuf sur plans en VEFA (Vente en Etat Futur d’Achèvement) ? Voici quelques conseils pour réussir une acquisition sereinement et avec succès.

Nos conseils pour bien réussir l’achat de son appartement neuf

Savoir si le promoteur est fiable

Vous avez trouvé un appartement situé dans un programme immobilier neuf qui vous plaît. Le prix de l’appartement, sa typologie, sa surface, sa situation, tout vous convient. Mais avant de vous engager davantage dans ce projet, il convient de vous assurer de la fiabilité du promoteur.

Évidemment, il existe de nombreuses garanties souscrites par le promoteur qui vous assurent une acquisition sans risques et avec une visibilité totale sur le futur : garantie financière d’achèvement, de parfait achèvement, dommages-ouvrage, garanties biennale et décennale…

Pour autant, la collaboration sera encore plus fructueuse si le choix du promoteur est judicieux. Afin de vous en assurer, privilégiez déjà un promoteur local : sa connaissance approfondie du territoire et du marché local vous assure un bon emplacement, une typologie adaptée aux besoins actuels, des partenaires locaux et des constructions s’inscrivant dans une logique plus large.

Vérifiez également comment se sont passés ses opérations précédentes : les délais ont-ils été tenus, les livraisons étaient-elles conformes aux plans, les bâtiments ont-ils bien vieillis ? Pour cela, n’hésitez pas à aller visiter les programmes que le promoteur a réalisé : vous vérifierez vous-même ces informations.

Privilégiez aussi un promoteur qui a bonne réputation sur le territoire local : la presse locale en parle-t-elle ? Les collectivités travaillent-elles avec lui ? Regardez ses références sur le web, et faites-vous votre idée. 

Visiter le programme

L’emplacement est le critère numéro un d’une acquisition immobilière. Il garantit entre autres une revente aisée et à bon prix.

Il est donc impératif, pour vous assurer du bon emplacement de votre futur appartement, d’aller visiter le quartier où se situe le programme, physiquement. Et si possible à différents jours et horaires (en heures creuses, en heures d’activité, le jour, la nuit…). Cela vous évitera de tomber dans des « pièges », comme la proximité d’une discothèque, des résidences aux alentours bruyantes, un niveau sonore de la route trop important…

Et de déterminer l’atmosphère générale du quartier, sa tranquillité, mais aussi de savoir s’il dispose de commodités à proximité (commerces, transports en commun, écoles), d’espaces verts, de bassins d’emplois…

Vous pouvez également vous informer en mairie auprès de la commune en consultant le Plan Local d’Urbanisme pour savoir si des chantiers sont prévus non-loin de la future résidence, et vous faire une idée de l’évolution du quartier à moyen et long terme.

Analysez bien le plan de masse du programme afin de connaître la disposition de votre appartement vis-à-vis des autres constructions.

Savoir si des aménagements sont possibles

Avant de signer le contrat définitif de vente, cherchez à savoir si le promoteur propose d’adapter votre appartement à vos besoins. Pouvez-vous demander des modifications dans l’appartement – dans le respect des normes en vigueur ? Par exemple, avoir une pièce en plus – ou en moins, demander des équipements supplémentaires…

Cela vous permettra de vous sentir plus à l’aise lors de l’acquisition, en sachant que les plans correspondent exactement à ce que vous désirez, mais également lors de l’installation : vous n’aurez pas de travaux supplémentaires à faire si vous n’êtes pas totalement d’accord avec les plans, ce qui est essentiel lors de l’achat d’un appartement neuf. 

Bien lire le contrat de réservation et la notice descriptive

Vous décidez de confier votre projet à ce promoteur et réservez l’appartement. Pensez à bien lire attentivement le contrat de réservation et la notice descriptive qui l’accompagne.

C’est ce document qui fera foi lors de la construction ; la liste des équipements, des matériaux, des surfaces, etc. seront respectés à la lettre. Vous saurez donc exactement à quoi vous attendre, mais également ce que vous n’aurez pas.

Préparer son échelonnement

Le contrat de réservation donne aussi l’échéancier du paiement pour l’appartement - car en VEFA, le paiement est échelonné à différentes étapes de la construction.

Pour rappel, cet échelonnement est encadré par la loi et se décompose ainsi :

  • Vous payez 35% à l’achèvement des fondations
  • 70% à la mise hors d’eau (toitures)
  • 95% à l’achèvement de la construction
  • 100% à la livraison et remise des clés

Pensez à bien préparer cet échelonnement en amont avec votre banque, puis vérifier ou faire vérifier chaque appel de fonds et règlements lors des différentes étapes.

Suivre les travaux et la livraison

Le contrat de réservation a été signé, les travaux ont commencé et les appels de fonds sont réglés au fur-et-à-mesure.

Désormais, l’objectif en vue est la livraison de l’appartement.

Durant les travaux, un promoteur consciencieux et transparent vous fera visiter le chantier aux étapes clés, afin de vous assurer que les délais sont bien suivis et que vos demandes de modifications éventuelles sont bien prises en compte.

Lors de la remise des clés, vous établissez avec le promoteur un procès-verbal de livraison : vous vérifiez que tout est conforme au contrat de réservation – le descriptif technique, comme les modifications demandées – et que tout fonctionne.

Pensez-donc à vérifier :

  • Les divers équipements
  • Le revêtement du sol, les murs, les couleurs, les finitions
  • Les éléments de plomberie
  • Les éléments d’électricité
  • Les VMC et aération
  • Les portes, poignées, fenêtres
  • Le chauffage
  • Votre stationnement

C’est le moment pour noter d’éventuelles « réserves » qui pourront faire l’objet de travaux de reprise.

 C’est aussi à partir de cet instant qu’entrent en jeu les garanties de l’appartement :

  • La garantie de parfait achèvement : vous avez trente jours pour signaler les vices apparents et un an pour les vices cachés
  • La garantie biennale pour les équipements : vous avez deux ans pour signaler un souci avec les équipements dissociables de la construction (radiateur, volet…)

N’hésitez donc pas à être vigilant et à signaler par recommandé vos observations au promoteur, qui engagera des travaux.

En suivant ces conseils, vous profiterez sereinement d’un appartement neuf qui vous convient, que ce soit dans le but d’un investissement locatif où pour vous y installer en résidence principale !

Nos conseils pour bien réussir l’achat de son appartement neuf

Retour

Choisissez votre localisation