Je recherche un bien immobilier

Zone géographique
Type de bien
 
 

Bien effectuer son premier achat et devenir propriétaire

Aujourd’hui encore, 94% des jeunes estiment que l’acquisition d’un logement est une « dépense prioritaire » d’après une étude de Deloitte et de la FPI. Ceux-ci se tournent vers la propriété principalement pour la sécurité ; se garantir un toit et un patrimoine qui gardera sa valeur dans le futur. Mais comment bien franchir cette étape de vie ?

Comment effectuer son premier achat et devenir propriétaire ?

Bien étudier votre projet immobilier

Acheter son premier logement est un projet qui se prépare en amont. Il est préférable de savoir où l’on va et ce que l’on veut.

Essayez de clarifier votre situation personnelle, familiale et professionnelle, pour vous tourner vers un logement qui vous convienne.

Pour bien définir la taille du logement bien-sûr : un premier logement avec une surface modeste peut très bien faire l’affaire si vous êtes seuls, que vous pourrez revendre plus tard si vous comptez vous agrandir.

Ou alors, si vous souhaitez fonder une famille rapidement, choisissiez un logement plus grand avec éventuellement une pièce supplémentaire - ou d’avantage - pour les futurs enfants.

Vous devez aussi prendre en compte d’autres facteurs : comptez-vous quitter la région sous peu ou y rester quelques années ? Pourrez-vous revendre votre bien facilement si vous partez, en cas de mutation ou pour suivre votre conjoint par exemple ?

En réussissant à bien envisager votre avenir, votre première acquisition ne sera que plus pertinente.

Du neuf plutôt que de l’ancien

Vous avez défini un projet immobilier. Désormais, vous pouvez l’affiner : faut-il acheter un logement neuf ou ancien ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’étude révèle que la majorité des premières acquisitions favorise un logement neuf plutôt que de l’ancien, une tendance renforcée par la crise sanitaire.

Le choix du neuf par rapport à l’ancien se fait pour plusieurs raisons :

  • Le neuf est synonyme de confort (logements fonctionnels, pratiques, lumineux)
  • De qualité de construction (acoustique, thermique, optimisation de l’espace)
  • D’économies d’énergie, pour le portefeuille comme pour  le respect de l’environnement
  • Il n’y a pas de travaux supplémentaires à faire en entrant dans le logement, pas de mauvaise surprise et des garanties qui assurent un investissement serein
  • On peut personnaliser son logement durant la construction pour qu’il nous ressemble
  • Les charges de copropriété sont plus faibles que dans de l’ancien
  • Les frais de notaire sont inférieurs dans le neuf

Une fois ce nouveau choix réalisé, il est temps de se tourner vers son budget.

Connaître son budget

Vous avez votre projet, il doit désormais être en phase avec votre budget.

Faites le point sur votre capacité d’emprunt auprès de votre banque ; vous en profiterez pour préciser également l’apport personnel que vous pourriez mobiliser, par exemple pour payer les frais de notaire, qui sont à payer lors de l’acquisition.

Votre banquier vous donnera un ordre d’idée de votre capacité d’achat, ce qui vous permettra de préciser encore un peu plus votre projet.

Les primo-accédants peuvent même bénéficier de prêts à taux zéro (PTZ), sous conditions de ressource, pour financer une partie de l’acquisition de votre première résidence principale. 

Les frais du propriétaire

Il est facile de les oublier, mais devenir propriétaire entraîne plusieurs frais qui doivent rentrer dans votre budget après l’acquisition.

Comme les frais de notaire, à régler lors de la signature de l’acte définitif. Ils s’élèvent à 2 ou 3% du prix de vente pour un logement neuf, et 7 à 8% pour un logement ancien.

Si vous avez acheté un appartement, vous aurez des charges de copropriété à régler, pour la sécurité, le nettoyage des parties communes, l’entretien de la chaudière, de l’ascenseur, les frais de rénovation…

Être propriétaire, c’est aussi payer des impôts.

  • La taxe d’habitation, qui disparaît totalement en 2023 ;
  • La taxe foncière, qui dépend de plusieurs facteurs (lieu et typologie du logement) et dont vous pouvez être exonérer, totalement ou partiellement, dans les deux ans suivant votre acquisition d’un logement neuf.

Comment faire une acquisition pertinente ?

Enfin, pour réaliser une première acquisition pertinente, où vous habiterez sereinement et que vous pourrez revendre facilement – et pourquoi pas avec une plus-value, plusieurs conseils sont à suivre :

En faisant ainsi, acheter son premier logement et devenir propriétaire se fera dans les meilleures conditions.

 

Retour